Rencontrez Jessica et Véronique, agents d’accueil à Villenvie #PortraitsDeSalariés

1/ Qui êtes vous et quel est votre rôle dans la structure?
Je suis Jessica Lejeune (à droite sur la photo). Je travaille depuis 11 ans à Villenvie en tant qu’agent d’accueil pour la Maison de Quartier Victor Hugo de Saint-Pol sur Mer. Mon rôle est essentiellement d’accueillir les adhérents, informer les habitants quand ils appellent, prendre les inscriptions pour les activités et les ACMSH.

Je suis Véronique Vandamme (à gauche sur la photo). Tout comme Jessica, je suis agent d’accueil pour Victor Hugo mais également pour une autre structure de l’association à l’Espace Langevin. Nous prenons également le temps de faire des photocopies pour toutes les démarches liées à la vie quotidienne (attestations CAF par exemple).

2/ Quelle place prend le numérique dans votre travail?
Le numérique, c’est 90% de notre travail (voir plus)! En effet, toutes les données sont numériques. Nous utilisons le logiciel Aiga pour les inscriptions mais également un tableau commun sur le drive. Nous gérons l’adresse mail de la Maison de Quartier. Nous avons des tout ce qui est planification, comptabilisation des appels et des personnes accueillis, nous avons mis en place des tableaux. Nous avons dû également nous adapter aux conditions sanitaires en proposant notamment les inscriptions en ligne via Google Forms.
En interne, au niveau associatif, nous faisons un pointage RH sur Persokod.
Depuis quelques mois, nous avons une borne numérique et un totem d’affichage. 

3/ En quoi le projet CSCFM vous aide dans votre quotidien?
Nous avons bénéficié de formations aux institutions (CAF, impôts, CPAM…). Ces formations sont intéressantes car elles nous permettent de connaître tous les dispositifs et démarches dématérialisées. Auparavant, notre mission était principalement d’imprimer les attestations. Aujourd’hui, on peut accompagner et orienter plus facilement vers la borne. 
L’équipe des CSCFM nous rassure dans notre pratique au numérique et nous permet de monter en compétences, notamment avec le nouveau matériel et les totems d’affichage numériques. Nous avons eu des initiations à des outils de communication comme CANVA. Nous arrivons par ce biais à mieux donner les informations à nos adhérents, à mieux communiquer. 
Nous avons même d’autres idées que l’on aimerait essayer de mettre en place comme un système d’adhésion numérique.

4/ Comment voyez-vous le nouveau service proposé et vous sentez-vous à l’aise d’accompagner les habitants via la borne?
Pour l’avoir déjà testé avec des habitants, l’utilisation du tactile n’est pas forcément facile mais cela reste un outil facile à utiliser. De plus, les assistantes sociales et la référente RSA ont bien pris conscience de ce que proposait le matériel, de ce fait: elles réorientent les personnes qu’elles accompagnent vers la borne. Aider les habitants et adhérents à réaliser que le numérique prend plus de place dans notre quotidien et les accompagner, c’est possible et plus facile avec ces nouveaux outils et services que nous avons eu grâce au projet CSCFM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *